Adopter un animal de compagnie : les questions à se poser


Adopter un animal de compagnie : les questions à se poser

Description complète



Adopter un animal de compagnie : les questions à se poser
Note de 5
avec 1 vote(s)

En France, un foyer sur deux possède un animal de compagnie mais aussi 100 000 chiens et chats se retrouvent abandonnés – soit plus de 11 par heure – à l’approche de l’été. Parce qu’accueillir un animal ne se fait pas sur un coup de tête, c’est un engagement – en moyenne quinze ans – quels sont les deux éléments essentiels à prendre en compte ? Ensuite, une fois le choix fait, le site animozone donne de nombreuses clefs pour répondre à ses besoins vitaux.

Mon foyer peut-il accueillir tel ou tel animal de compagnie ?

Maison ou appartement ? Jeunes enfants ou adolescents ? Jeune actif ou retraité ? Intérieur du logement à préserver ou espace de vie que vous partagerez avec votre compagnon ? Autant de questions non exhaustives qu’il convient de se poser. En effet, la composition du foyer mais aussi l’habitation conditionnent le choix porté vers un animal de compagnie.

Pour exemple, vous êtes plutôt sédentaire et l’habitation est dépourvue d’un jardin, il ne semble donc pas opportun d’opter pour un Jack Russell terrier – qui a l’origine était destiné à la chasse – qui présente un tempérament plutôt athlétique, énergique, intrépide et surtout demande de nombreux moments d’évasion pour gambader dans le jardin ou dans la nature. Autre exemple, vous êtes toujours entre mont et marée, il ne semble donc pas judicieux d’opter pour des poissons rouges qui demandent une attention régulière que vous ne saurez leur apporter. Pour finir, vos enfants sont allergiques, mieux vaut éviter les animaux à poils.

Entre l’envie et les possibilités, il convient parfois d’écouter sa raison et non son cœur dans le choix d’un animal de compagnie. Mieux vaut dès lors bien se renseigner au préalable sur les besoins de l’animal envisagé pour savoir si vous êtes en mesure ou non de les combler.

Ai-je le budget suffisant pour subvenir à ses besoins ?

Un animal de compagnie ne vit pas d’amour et d’eau fraîche. 

Bien au contraire, à chaque période de sa vie, il sera nécessaire de lui allouer un budget. Pour détail, on estime à 600 euros le coût annuel pour un chat, 800 euros celui pour un chien contre 80 euros pour un hamster.

En effet, quel que soit l’animal, ce dernier doit avoir une nourriture adaptée, des jeux, un endroit pour dormir, des accessoires – brosse, laisse, shampoing, coupe ongle par exemple – mais aussi doit bénéficier régulièrement de soins vétérinaires – puce d’immatriculation, vaccins, stérilisation, vermifugation notamment – et ce, sans oublier les éventuelles urgences et le fait que plus il vieillit, plus il demande des soins adaptés. Sans oublier, que l’achat d’un animal de compagnie est dans la plupart des cas, payant.

Autant de postes de dépenses qu’il convient d’évaluer avant de s’engager pour la vie.




Catégorie produit