Carrelage : comment bien le choisir sans rester sur le carreau ?


Carrelage : comment bien le choisir sans rester sur le carreau ?

Description complète



Carrelage : comment bien le choisir sans rester sur le carreau ?
Donner une note à cette annonce

Le carrelage figure parmi les revêtements de sol incontournables dans les pièces d’eau comme la salle de bain et la cuisine. Pour bien choisir son carrelage parmi les milliers de modèles sur le marché, découvrez ces quelques astuces.

Bien choisir son matériau

Lors de l’achat, on s’intéressera notamment à l’esthétique des carreaux. Il faut toutefois se demander si le carrelage est adapté à la pièce où il sera installé ? Est-ce un lieu où l’on circule régulièrement ? La pièce se salit-elle facilement ? Est-elle humide ? Autant de questions qui permettront de savoir si l’on a besoin d’un carrelage spécifique ou non.

Au sein des pièces humides, il est conseillé de toujours investir dans un carrelage au matériau rigide. Parmi les matières recommandées, on citera l’ardoise, le marbre et le granit.

Pour donner du design à une pièce où l’on circule rarement, la faïence, le travertin et la pierre blanche naturelle feront l’affaire. D’autres matériaux existent comme le grès, la terre cuite et les carreaux de ciment. Ces derniers ont la particularité d’être solides et « chauds ».

S’informer sur le classement UPEC

Ce classement permet aux acheteurs d’avoir une idée sur la résistance d’un carrelage. Il prend en compte l’Usure (U), l’indice de poinçonnement (P), la porosité à l’eau (E) et la résistance aux produits chimiques (C).

On attribue une note de 1 à 4 pour chaque critère. Plus le chiffre est élevé, plus le carreau est « performant ».

Dans le cas d’un carrelage au sein d’une pièce d’eau, il est recommandé de s’attarder sur les indices E et C. Dans la salle de séjour, mieux vaut miser sur des carreaux avec de forts indices U et P.

Être attentif aux autres indices de qualité

La résistance aux rayures est aussi un critère déterminant dans le choix d’un carrelage. Elle a un classement de 1 à 10 et suit la norme MOHS. Un carreau est presque impossible à rayer lorsque sa résistance se situe entre 8 et 10.

Enfin, il faut examiner la « glisse » qui permet de déterminer si le carrelage a une adhérence normale, ou est parfaitement antidérapant.




Catégorie produit