Le calorifugeage pour les nuls


Le calorifugeage pour les nuls

Description complète



Le calorifugeage pour les nuls
Donner une note à cette annonce

En voilà un terme barbare pour les non-érudits que celui de « calorifugeage ». Et pourtant, en lisant la suite, vous conviendrez que ce qui entoure et englobe ce terme est finalement très simple et à la portée de tout à chacun.

Définitions

Pour la version simple, le calorifugeage est tout simplement le fait de pouvoir isoler les installations d’eau chaude, de chauffage, de réfrigération pour éviter les pertes énergétiques entre la source et les points de distribution de celle-ci. Pour faire simple, c’est faire en sorte que la chaleur ou le froid produits soient transmis sans perte là où cela doit l’être.

Pour la version plus technique, il s’agit d’isoler thermiquement les équipements qui stockent ou qui transportent des fluides thermiques – gaz, vapeur d’eau, liquides, produits chimiques, produits visqueux notamment – chauds mais aussi froids. Les équipements en question peuvent être des gaines, des canalisations, des vannes, des réacteurs, des chaudières out tout autre réservoirs par exemple.

Utilité

Le principal objectif étant de réduire au maximum les pertes de chaleur mais aussi de froid. Cela permet également de préserver les installations des perturbations extérieures – gel, condensation, givre par exemple – et de réduire les rejets de gaz dits à effet de serre dans le logement. Le calorifugeage concerne l’habitat collectif et individuel et ce, que l’on soit locataire, propriétaire ou bien professionnels de l’immobilier. D’autres secteurs d’activités sont également touchés comme le secteur de l’industrie et le secteur tertiaire.

Coût

Pour l’habitat collectif et individuel, il est important de noter que dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte, les travaux d’isolation des réseaux d’eau chaude et de chauffage peuvent être subventionnés sous réserve d’éligibilités. Le calorifugeage peut être entièrement gratuit et ce, en plus des gains – pouvant aller jusqu’à 20% – d’économies d’énergies faisant suite à l’action de calorifugeage. Et ça, ce n’est pas rien !

Principe de base

L’énergie est un bien précieux et à ce titre, il convient de mettre en place des actions pour limiter ou réduire à néant les déperditions énergétiques. Outre l’aspect écologique, réduire les pertes énergétiques calorifiques ou frigorifiques c’est aussi faire des économies financières.

10 mètres de tuyau non isolés au sein même d’une chaufferie consomment autant que 10 ampoules de 60 W restées allumées en continue

Efficacité

Pour assurer une isolation la plus parfaite, le calorifugeage doit être adapté à l’épaisseur de l’isolant utilisé, prendre en compte la conductivité thermique de ce dernier – pour détail, plus la conductivité thermique est faible, plus le matériau est isolant – mais aussi le diamètre extérieur du tube en question.